Gravel ou cyclocross ?

Avec de plus en plus d’adeptes de « la petite reine » et plus spécialement de gravel, il est important de comprendre les principales différences entre deux types de vélo: les vélos de gravel et les vélos de cyclocross.


Une règle simple à retenir est qu’un vélo de cyclocross est idéal pour, comme son nom l’indique, rouler rapidement sur un circuit de cyclocross, tandis qu’un vélo de gravel est optimisé pour les aventures à la journée (voire plus) sur des terrains mixtes. Mais qu’est-ce qui différencie exactement ces deux types de vélos pour ce qui est de l’expérience de conduite ? Aussi, ne peut-on pas utiliser l’un ou l’autre des type à la fois pour les courses de gravier et de cyclocross ? Avant de répondre à cette deuxième question, nous allons détailler les cinq principales différences entre un vélo de gravier et un vélo de cyclocross.

La géométrie

La principale différence entre un vélo de cyclocross et un garvel réside dans leurs géométries respectives. Les vélos de cyclocross sont conçus pour être utilisés sur des parcours de cyclocross, qui peuvent souvent inclure une variété de terrains tels que la boue, le sable, les rochers et même la neige. Ils comprennent également des sections qui obligent les coureurs à descendre de leur vélo. Ainsi, un vélo de cyclocross aura un pédalier plus haut que celui d’un vélo gravel, et même d’un vélo de route. Un vélo de cyclocross aura également des bases plus courtes et une hauteur de pédalier plus basse, ce qui lui confère une position de conduite plus agressive et une maniabilité nettement plus agile qu’un vélo de route. Cette caractéristique est intentionnelle car les coureurs doivent souvent ralentir rapidement pour approcher un un virage serré puis à accélérer rapidement et ce sur plusieurs tours de course.
En comparaison, la conduite sur des routes ouvertes gravel, ou même sur un mélange de surfaces pavées et hors route, n’inclut généralement pas ces virages serrés et répétitifs et ces accélérations rapides. Ce type de conduite n’exige (obligatoirement) pas non plus que le cycliste descende de son vélo. En revanche, elle comprend des tronçons de route beaucoup plus longs sur lesquels le cycliste roule à une vitesse plus élevée pendant plus longtemps. Ainsi, un vélo de gravel sera beaucoup plus stable qu’un vélo de cyclo-cross, grâce à son empattement plus long, à ses bases plus longues et à la hauteur plus basse du pédalier. De plus, comme les vélos de gravier sont généralement conçus pour être polyvalents et confortables au cours d’une journée d’aventure, ils ont généralement une géométrie qui permet une position de conduite plus droite.

Le portage

Une course de cyclocross dure généralement entre 30 et 90 minutes, et est courue à très haute intensité. Le coureur n’a donc pas besoin de transporter le matériel qu’on prend habituellement pour une course sur route ou sur chemin comme par exemple un kit de réparation de pneu crevé, de produits de nutrition et d’hydratation. Un vélo de cyclo-cross évitera donc les dispositifs de rangement qui permettent d’accueillir ces articles, dans la recherche d’un châssis plus léger et d’une vitesse accrue.
En revanche, un vélo de gravel sera doté de nombreuses solutions de rangement pour permettre à son proprietaire de transporter les produits alimentaires, l’hydratation, les outils, les tubes de rechange et tout ce dont le conducteur aura besoin au cours d’une longue journée en selle, surtout s’il se trouve hors des sentiers battus.

Transmission

Comme nous l’avons souligné dans la section précédente, une course de cyclocross nécessite un effort relativement court, mais incroyablement intense. Les besoins en matière de vitesses peuvent varier considérablement en fonction du parcours, mais dans l’ensemble, un vélo de cyclocross n’a pas besoin de la même gamme de vitesses qu’un vélo de gravier ou même un vélo de route. La configuration la plus courante pour un vélo de course de cyclocross est un plateau 46/36 associé à une cassette 11-36, ou quelque chose de similaire. Cela permet de réduire au minimum les sauts entre les vitesses pendant les efforts intenses de la course, afin d’assurer un changement de vitesse souple et précis, tout en permettant au cycliste de conserver une cadence de pédalage et une puissance constantes. Un plateau de 46 dents peut sembler petit au début pour les cyclistes expérimentés, mais il faut garder à l’esprit que les vitesses de pointe du circuit de cyclocross n’atteignent pas celles d’une course sur route ou sur chemin.


Lorsqu’il s’agit de rouler sur le gravier, le monde est votre terrain de jeu, et vous n’êtes donc pas confiné aux zones situées entre la bande de délimitation d’un hippodrome de cyclocross. Cela signifie que vous pouvez rencontrer n’importe quel type de topographie, y compris des montées courtes et raides ainsi que de longues ascensions sinueuses, comme vous le feriez en vous promenant à vélo de route. De plus, vous roulerez très probablement en tout-terrain sur de la terre battue, des chemins de sous-bois, du gravier etc. C’est pourquoi les vélos de route sont généralement équipés d’une large gamme de vitesses, afin que vous puissiez non seulement franchir n’importe quelle montée, mais aussi que vous ayez suffisamment d’énergie pour une longue descente ou un sprint amical mais compétitif avec vos copains. Pour les transmissions 1x (c’est-à-dire les vélos avec un seul plateau), attendez-vous à voir un plateau de 38 à 42 dents, ainsi qu’une cassette avec un écartement de 11-42, ou quelque chose de similaire. Pour les transmissions doubles, les combinaisons de plateaux les plus courantes pour les vélos de gravier sont les 50/34 et 48/32, et elles sont généralement associées à des cassettes 11-34 ou similaires.

Roues et taille de pneus

La taille des roues des vélos de cyclocross est en fait de 700c, ce qui correspond à la grande majorité des vélos de route. Certaines entreprises proposent des vélos avec des roues de 650c pour les petits cyclistes, mais cette pratique est de plus en plus démodée car la plupart des entreprises ont pu moderniser la géométrie de leurs vélos pour permettre à tous les cyclistes d’utiliser des roues de 700c. Pour les courses de cyclocross qui sont sanctionnées par l’UCI (Union Cycliste Internationale), l’organe directeur mondial du sport, les vélos doivent être équipés de pneus d’une largeur maximale de 33 mm. Toutefois, il convient de noter que les règles relatives aux limites de taille des pneus varient selon le pays ou la fédération pour les épreuves non sanctionnées par l’UCI. En fait, la plupart de vos événements locaux ne seront très probablement pas sanctionnés par l’UCI. Nous vous recommandons donc vivement de vérifier auprès de votre ligue de course pour connaître ses règles en matière de taille des pneus. Indépendamment de la diversité des règles en vigueur dans les différentes régions, la plupart des fabricants de vélos ont optimisé les performances de leurs vélos de cyclocross autour de la norme de 33 mm. Cela signifie que la plupart des cadres de cyclocross n’acceptent que des pneus de 33 mm maximum.


Puisque le gravel est une question d’exploration, de plaisir et de poursuite du coucher du soleil sur tous les types de terrain imaginables, la plupart des vélos de gravier ont été conçus pour être polyvalents. Comme les vélos de cyclo-cross, la taille de roue la plus courante est le 700c. Mais certains vélos de gravier, ont été conçus avec une compatibilité à deux roues, ce qui signifie qu’ils peuvent rouler sur une roue de 700c ou une roue de 650b. En ce qui concerne les roues de 700c, il y a généralement un dégagement pour les pneus jusqu’à environ 42 mm, tandis que les roues de 650b peuvent utiliser des pneus beaucoup plus larges en raison de leur plus petite circonférence, généralement autour de 2,0 pouces. Les pneus plus larges associés à des roues de 650b permettent une meilleure traction, en particulier sur les terrains boueux ou rocheux.

Confort

Comme nous l’avons déjà noté, les courses de cyclocross consistent en des efforts relativement courts (30 à 90 minutes) de haute intensité avec un freinage puissant dans les virages suivi d’accélérations immédiates, tour après tour. Ainsi, un vélo de cyclocross est généralement construit avec un châssis plus rigide afin de maximiser la puissance de pédalage du cycliste pour mettre à profit chaque watt produit.
La majorité des vélos de gravel ont une construction plus axée sur le confort, ce qui implique des éléments tels que des couches de carbone et des formes de tube uniques travaillant en harmonie pour atténuer les effets des vibrations et des gros chocs de la terre, ce qui rend la conduite plus confortable au cours d’un long trajet sur la route, le gravier, la terre et tout autre type de surface.

Maintenant que nous avons exposé les cinq différences les plus importantes entre un vélo de gravel et un vélo de cyclocross, revenons à l’une de nos questions initiales : Ne pouvez-vous pas utiliser l’un des deux types de vélos à la fois pour les courses de gravier et de cyclocross ? En bref, oui, vous le pouvez. Les cyclistes sortent régulièrement leur vélo de cyclocross pour leur balade préférée sur les routes de gravier, et, à la rigueur, un vélo de gravier fonctionnera assez décemment sur le parcours de cyclocross pour vous permettre d’atteindre la ligne d’arrivée. Mais comme vous l’avez sans doute compris dans les informations ci-dessus, les vélos de cyclocross sont parfaitement adaptés aux courses de cyclocross, tandis que les vélos de gravier constituent une option beaucoup plus polyvalente pour les différents types de roulage sur route mixte. Si vous ne pouvez en avoir qu’un seul, nous vous recommandons de prendre en considération tous les types de courses que vous prévoyez de faire au cours de la saison à venir, et de peser vos priorités en conséquence. Quel que soit le type de vélo que vous choisirez, nous vous promettons que vous vous amuserez à vous salir.

2 réflexions au sujet de “Gravel ou cyclocross ?”

Laisser un commentaire